Nawak the Nabab
Nawak the Nabab

Nawak the Nabab

Biographie

Passionné par le graffiti depuis de longues années j’ai commencé par prendre des fresques en photos, puis j’ai appris petit à petit de façon autodidacte photoshop pour faire de manière informatique mes propres “fresques”. J’ai débuté en prenant en photo des amis “normaux” et des amies danseuses dans des lieux “abîmés” et graffés tout en utilisant des techniques de photoshop liées à la photo de mode (j’ai eu l’occasion de travailler après mon bac quelques mois avec une photographe de mode) et à la peinture, pour avoir un rendu esthétique et artistique sur mes oeuvres. J’ai travaillé plusieurs années avec une chorégraphe, je lui créais un univers graphique pour sa communication et des décors pour ses spectacles. J’ai eu la chance durant quelques années de travailler avec un mécène artistique qui possédait un loft de 700m carrés que j’avais aider à transformer en lieux de résidence d’artiste et d’exposition  et j’en ai été le régisseur pendant quelques temps.

Aujourd’hui j’ai arrêté la photo je me tourne plus vers le montage avec photoshop pour créer au travers de “fresques” l’histoire de la Tribu des “Maux-dits”. Une Tribu haute en couleurs qui parle de la nature que l’on maltraite et pollue jour après jour. De la seconde vie au travers des éléments et bâtiments abîmés qui redeviennent beaux une fois le graffiti passé par là. Et qui parle de la marche du monde qui semble s’être emballée et nous transforme parfois en bagnard, “prisonnier” d’un réel parfois désincarné et souvent désincarnant. Mais tout cela paré de mille feux et couleurs. Je préfère nettement rajouter des couleurs à la tristesse  afin de la sublimer que de rajouter de la laideur à ce monde qui en contient déjà assez.

Nawak the Nabab