Le marché de l’art en ligne en 2020 : quelle est la tendance ?

Toujours en croissance depuis près de 7 ans, et même si celle-ci a été moins importante en 2019, la vente de l’art en ligne pourrait prendre un nouvel envol suite à la crise du coronavirus.
En effet, par la force des choses, on note un changement des habitudes et une augmentation plus forte des ventes en ligne depuis le printemps.

Quelques chiffres

Le marché de l’art en ligne, selon le dernier rapport annuel réalisé par Hiscox, a eu en 2019 une croissance plus modérée par rapport à l’année précédente, avec 4% d’augmentation.

Il a représenté un chiffre d’affaires de près de 5 milliards de dollars (soit un peu plus de 4 milliards d’euros).

40% des transactions en ligne se sont faites depuis une version mobile. D’où l’importance d’avoir toujours un site ou une plateforme adaptée aux smartphones ou tablettes.

Même si la perception générale est que le marché de l’art en ligne est plus adapté pour la vente d’œuvres au dessous de 4000 € environ (5000$), il n’en reste pas moins que des ventes jusqu’à 1 million de dollars pièce se sont réalisées.

À noter que cette étude a été effectuée auprès des places de marché de l’art en ligne, galeries d’art en ligne, maisons de ventes et enchères en ligne (ou d’autres hors ligne mais avec des activités en ligne, etc…).
Elle ne tient pas compte des ventes effectuées par les artistes eux-mêmes depuis leurs propres sites ou réseaux sociaux.

Graphique de l'évolution du marché de l'art en ligne
Crédit : Hiscox

L’influence du coronavirus sur la vente de l’art en ligne en 2020

Salons, foires d’art et plateformes en ligne

On l’a vu durant le confinement causé par la crise sanitaire, le monde de l’art a été durement touché suite à l’annulation ou aux reports des salons, foires et autres expositions d’art.

Ceci a été un révélateur auprès de la majorité des acteurs du secteur de l’art : c’est à dire une trop grosse dépendance aux circuits de vente habituels que sont les salons, expositions, ventes aux enchères et une stratégie numérique trop faible.

Une présence en ligne n’a jamais semblé aussi indiquée pour maintenir le monde de l’art à flot.

Du coup pour compenser ces annulations, des foires d’art ont rebondi très rapidement en proposant des showrooms et enchères en ligne (voir notre article).
Le rapport annuel note une augmentation de plus de 50% des enchères en ligne.

La crise du Covid-19 a fortement dynamisé les ventes en ligne :

Le marché en ligne est devenu le seul canal de promotion et de vente pour une grande partie du secteur.
La majorité des plateformes interrogées s’attendent à un effet positif de l’épidémie sur le marché en ligne à long terme.
Est-ce enfin le moment pour le monde de l’art de se tourner vers la technologie numérique ?

80% des plateformes d’art en ligne pensent que les ventes sur internet vont augmenter au cours des 12 prochains mois.

63% d’entre elles ont déclaré qu’elles n’avaient aucune intention d’ouvrir un espace physique.

Autour de 41% des plateformes en ligne estiment que celles-ci peuvent consolider une implantation locale et régionale, et que le marché de l’art en ligne restera fragmenté sur le plan géographique.

Les galeries d’art

Les galeries d’art ont fermé temporairement. Certaines ne rouvriront malheureusement pas.

Cependant, bon nombre de galeries ont su également prendre rapidement le train en marche durant le confinement en passant au numérique. Du moins celles qui en avaient les moyens.

Qu’en est-il pour les galeries plus modestes ? Le rapport se demande si elles seront aptes à profiter des nouvelles technologies à moins de passer par des solutions et services clés en main proposés en échange d’un abonnement mensuel.

Les artistes

Ils sont au cœur même de l’échiquier.
On a tendance à l’oublier et ne parler que des salons, foires d’art, galeries en ligne ou non, etc.
Mais sans artiste, ces acteurs de la vente n’auraient pas le droit de citer.

Inutile de dire que le crise sanitaire, le confinement et les conséquences économiques ont durement touché les artistes.
Le rapport confirme que beaucoup ont eu recours aux plateformes en ligne et aux réseaux sociaux pour communiquer autour de leur art.

Pour rappel, ceux qui avaient déjà pris le virage du numérique il y a déjà plusieurs années, ont tiré beaucoup mieux leur épingle du jeu en vendant plus régulièrement leurs oeuvres en ligne. Pour certains, leurs ventes ont même grandement augmenté durant le confinement.

L’après crise du coronavirus

Le rapport confirme que même si le marché de l’art continuera de façon traditionnelle, il est admis que la transformation numérique est la meilleure solution pour s’adapter sur le long terme.

Même lorsque le monde reviendra à la normale, cette transformation numérique des foires d’art pourrait bientôt devenir la nouvelle norme, car il est de moins en moins pertinent ou nécessaire de se rendre dans des foires d’art internationales.

Autres articles autour du sujet

Les idées fausses sur la vente de l’art en ligne

La vente de l’art sur (et grâce à) internet engendre souvent un débat passionné, voire passionnel de la part des artistes.Pour ou contre, cela ne laisse pas indifférent. Pour beaucoup, […]

Partager

Lire la suite

Coronavirus : comment votre activité artistique peut-elle faire face?

Suite aux nouvelles mesures de restrictions instaurées à travers le monde, les foires, expositions et salons artistiques sont annulés ou reportés signifiant que vous pouvez difficilement compter actuellement sur la […]

Partager

Lire la suite


Partager

Donner votre réponse

5 × 4 =

Mes oeuvres favorites 0
Voir ma liste Continuer vos achats